Le forum est désormais fermé aux inscriptions. Retrouvez sa nouvelle version ici : New Harry Potter World



Partagez | 

Un noël chez les Trask !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Un noël chez les Trask ! Dim Jan 03 2016, 17:02
Aiden se souvenait encore de la colère de sa mère. Par un étrange concours de circonstances elle en avait appris bien plus qu'il ne le pensait. Dire qu'elle avait été furieuse de leur petite aventure était un euphémisme. Mais si elle avait été en colère en septembre, les choses c'étaient tassées et étrangement Gwen n'en voulait pas vraiment à Evens. Bien que la jeune femme soit plus âgée que son fils, Gwen savait pertinemment qu'Aiden finissait toujours par faire ce dont il avait envie lui. Sans se soucier de l'avis des autres, il avait tiré ce trait de caractère d'elle à n'en pas douté. Gwen grâce à Connor c'était calmée, les mois passants aidant elle avait eut le temps de relativiser. Et surtout, elle savait que son fils avait quelque chose à lui annoncer. Et elle espérait que ce qu'elle avait souhaité dans son cœur, se réalisait. Qu'ils allaient accueillir un nouveau membre dans la famille. De manière permanente et définitive.

Aiden et Evens rentaient tout les deux chez les Trask, les derniers événements avaient fait pencher la balance en ce sens. Et puis Aiden s'ennuyait de ses parents, même ci il savait qu'il aurait le droit à un remontage de bretelle dans les règles. Il savait sa mère en vacances, et son père aurait quelques jours pour Noel. Il avait hâte de les retrouver, vraiment. La tranquillité du lieu leur ferait un bien fou. Ils avaient transplanés directement devant chez lui. Ils furent accueillit par les aboiements de Shadow. La neige recouvrait une bonne part du jardin et la maison semblait ensevelit sous un dôme de neige. Une porte claque et Gwen se précipita dans la cours avant de courir vers les deux nouveaux venus. Elle serra son fils dans ses bras avec force.

"Tu as encore grandis !" S'exclama t'elle avant de mettre une taloche derrière la tête de son fils qui fit un petit couinement surpris. "Ça c'est pour tes actions inconsidérées jeune homme." Elle entendit Aiden se plaindre en frottant l'arrière de son crâne. Le regard de Gwen se tourna sévèrement vers Evens.

"Et toi jeune fille ? Je peux savoir ce qui vous est passé par la tête à tous les deux ? Je pensais que tu avais un peu plus de jugeote que se grand dadais !" S'exclama la femme avec un air sévère qui ne lui seyait pas du tout. Et puis sans prévenir, elle pris la jeune femme dans ses bras à son tour.

"Ne vous avisez plus de me faire une frayeur pareille !" Gronda t'elle avant de les entraîner vers la maison.


***


Après avoir rangé leur valise dans leur chambre respective, les deux adolescents étaient redescendu dans la cuisine pour aider Gwen. Après avoir résumé un peu les événements de cet été et de cet automne, le calme était revenu. Gwen semblait réfléchir tandis qu'Aiden ne savait pas vraiment comment annoncer à sa mère qu'il était désormais en couple. Bien qu'il était plutôt sûr qu'elle le savait.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Dim Jan 03 2016, 19:32
C'était avec bonheur - mais appréhension - que j'attendais ces vacances chez les Trask. La dernière fois que j'y étais allée, j'étais perdue, ma vie était un véritable chaos, et je venais de marquer une opposition franche à mes parents. Ma relation avec Aiden était ambigüe et je venais de découvrir que j'avais un frère. Aujourd'hui, pas grand chose avait changé, mais le peu de chose qui l'avait fait étaient devenu essentielle à ma vie.

C'était toujours le chaos total, je venais de découvrir que mon père n'était pas mon géniteur. On avait du lutter je ne sais combien de fois entre la Scandinavie et Halloween. J'avais manqué de mourir, et j'étais revenue à la vie. On avait passé des épreuves on ne peut plus intéressantes dans un temple, mais au combien éprouvantes. Ma relation avec mon frère avait abouti à quelque chose de très positif. J'avais réussi à saisir la clef de mon contrôle. Mais le plus important était là, à mes côtés et me tendait sa main pour que l'on transplane. Aiden.

Je la pris et me collais à lui, entourant son cou de mes bras. C'était tellement plus agréable comme ça, je ressentais moins cette spirale qui dévorait mon estomac à chaque transplanage. C'était l'occasion aussi de me charger d'énergie positive, car bientôt nous allions affronté Gwen. La beuglante qu'on avait reçu à Poudlard n'était sans doute qu'un doux prémisse.

Quand Gwen déboula dans la cours, je ne faisais pas la fière. J'avais un sourire crispé et l'appréhension allait forcément me faire tomber dans les pommes. Pourtant je tenais toujours debout et j'observais la mère mettre une frappe derrière la tête de son fils. My god, j'étais pas très à l'aise. Surtout qu'Aiden subissait ça, alors qu'il m'avait suivi, c'était ma faute et....

Ma respiration se bloquait d'un coup. Gwen me fusillait du regard, c'était mon tour.

"Et toi jeune fille ? Je peux savoir ce qui vous est passé par la tête à tous les deux ? Je pensais que tu avais un peu plus de jugeote que ce grand dadais !"

J'étais touchée, je culpabilisais à mort parce qu'elle avait raison. Mais c'était moi qui l'avait entrainé dans toute cette merde et je l'avais mis en danger. Son fils... Mon cœur se serra et j'étais à deux doigts de m'effondrer de tristesse quand Gwen m'attira dans ses bras pour me serrer fort.

Ma mâchoire se crispa. Mes muscles se raidirent. C'était quoi ça ? Je sentais la douceur m'envahir, le contact humain d'une maman qui s’inquiétait pour moi. Pouvait-on s'inquiéter comme ça pour moi ? C'était bizarre et je regardais Aiden d'un air perdu au dessus de l'épaule de sa mère. Je devais faire quoi ? Devant le visage souriant de mon demi-loup je me détendis totalement et profitais du moment.

Ça faisait du bien, réellement du bien. Je serrais à mon tour mes bras autour de Gwen. Ça n'avait duré que quelques secondes, mais ça avait enlevé un poids de mon cœur. Elle ne m'en voulait pas. Elle était juste inquiète pour nous deux. Et elle avait encore raison. Je me disais que Gwen devait toujours avoir raison.

"Ne vous avisez plus de me faire une frayeur pareille !"

J'espérais du fond du cœur de tenir cette promesse et de ne plus inquiéter cette femme qui m'avait accepté dans sa famille.

*****

Aiden et moi avions rangé nos affaires en silence. A vrai dire le plus dur moment n'était pas encore arrivé. Il fallait qu'on annonce aux parents que nous étions désormais ensemble. Je ne savais pas comment faire, ni même Aiden. C'était la première fois de toute façon pour nous deux, d'annoncer ce genre de chose.

Bien qu'on soit très au clair tous les deux, on était pas non plus super à l'aise avec ça vis à vis des autres et surtout des parents. On vivait notre histoire comme bon nous semblait, sans rendre des comptes à personne. Sauf que là, on était sous le toit des Trask, tout était différent. On redevenait des adolescents sous surveillance et qui venaient de se faire sermonner pour leur insouciance quelques minutes plus tôt.

Je me précipitais en cuisine pour aider Gwen, j'adorais ça. Mais c'était aussi un moyen pour ne pas rester à réfléchir sur ce qui allait suivre. J'allais soutenir Aiden bien sûr, mais il ne fallait pas qu'il compte sur moi pour annoncer tout ça. Il connaissait mieux ses parents que moi. J'avais qu'une seule peur, que les parents décident que je ne pouvais pas rester. Cette inquiétude me rongeait le ventre depuis que j'étais arrivée dans la chaumière.

Le moment se retardait toujours. Nous finissions les préparatifs du repas et allions passé à table. Pour l'instant nous n'avions que parler en détails - enfin presque - de nos déboires depuis le mois d'août.

Je lançais un regard vers Aiden, qui lui regardait sa mère. Cette dernière était pensive. J'envoyais une image mentale à Aiden. Notre premier baiser. C'était un peu vicieux de ma part, mais ça me donnait le sourire jusqu'aux oreilles. C'était ma manière de lui dire aussi, que j'étais avec lui.





CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mar Jan 05 2016, 22:49
Aiden savait par sa mère que son père non plus ne travaillais pas cette année, tout du moins pas la première semaine. Gwen leur avait dit plus tôt que Connor était allé faire un tour dans la forêt et qu'il ne devrait pas tardé. Soudain, ils entendirent Shadow aboyer gaiement et des pas approchèrent de la porte avant que celle ci s'ouvre ; dévoilant un Connor plein de neige dans les cheveux et au nez rougit de froid. Aiden s'approcha de son père avec un grand sourire.

"Salut Papa, attends je vais t'aider." Ajouta le garçon en voyant les bras chargé de bois de l'homme. Il prit plusieurs bûches des bras de son père avant de les amener près de la cheminée.

"Heureux de te revoir fils." Sourit l'homme au ton bourru. Il était sincèrement heureux de revoir son garçon, qui avait encore grandit. Il avait changé depuis cet été, et depuis un an même. Il était plus heureux que jamais. Son regard accrocha celui de son épouse et de la blonde, il leur fit un sourire.

"Bonjour Evens, c'est un plaisir de te recevoir ici." Il posa ses propres bûches près de la cheminée avant de retrouver dans la cuisine avec son fils. Il embrassa sa femme sur la joue, peu importe qu'il avait quitté la maison à peine une demi heure. Il était juste d'un naturel affectueux, comme son fils. "Je suppose que Gwen vous a déjà fait la morale. Mais elle a raison, vous avez joué avec vos vies. N'avez vous pas pensez à ce qu'on aurait pu ressentir si ils vous étaient arriver quelque chose de pire que quelques blessures ?" Ajouta d'une voix douce et pourtant autoritaire l'homme. Aiden eut la bonne grâce de rougir et de baisser la tête gêné.

"Ouais, désolé pour ça." Aiden se frotta la nuque dans un signe évident de gêne. "On a pas vraiment pensé que ça dégénérerait à ce point. Je suis vraiment désolé qu'on vous ait inquiété." Ajouta Aiden avec sincérité en regardant ses parents à tour de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mer Jan 06 2016, 12:44
Shadow nous donnait le signal du retour de Connor. J’appréhendais encore plus son arrivée. Ce père était d'un naturel déconcertant pour moi. Les retrouvailles avec son fils me faisaient chaud au cœur, et c'était vraiment le cas, mon cœur se réchauffait.

"N'avez vous pas pensez à ce qu'on aurait pu ressentir si ils vous étaient arriver quelque chose de pire que quelques blessures ?"

Non, moi je n'y avais pas du tout penser. Pourquoi ? Je n'étais plus rien pour mon père, qui n'était pas mon père, et ma mère était froide et distante et elle était repartie en Scandinavie auprès de Vladimir. Alors à qui est-ce que je pouvais manquer ? Qui est-ce que je pouvais inquiéter à par Aiden ? J'avais honte, je n'avais pas la dynamique familiale d'Aiden et je l'avais pourtant entrainé la dedans. J'étais envahie de tristesse de le voir baisser ainsi la tête et de s'excuser à tord. Sa cicatrice sous l’œil me faisait aussi culpabiliser.

"C'est de ma faute. Je l'ai embarqué souvent dans des choses dangereuses, oh bien sûr ce n'était pas le but, mais tout à toujours tourner au vinaigre et sans Aiden...enfin je suis vraiment désolée. Je ne mérite pas tous vos efforts et votre...votre"

Il m'était impossible de parler d'amour. Je n'en étais pas sûre, et je n'en étais pas digne, surtout en ce moment. J'avais déjà eu du mal à accepter l'amour de mon demi-loup, qu'il était impossible que j'accepte encore plus, alors que j'avais déjà assez pour toute une vie avec Aiden.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mer Jan 13 2016, 15:33
Aiden avait regardé Evens après les remontrances sérieuses de son père. Il comprenait, sincèrement il comprenait ses parents, il n'était pas sûr qu'il aurait accepté si il avait connu tout les tenant et aboutissant de cette affaire. Cependant, ce qui était fait, était fait. Inutile de s’attarder sur le passé, quand il y avait tant à vivre, et Aiden savait que ses parents pensaient de même. Ils avaient juste eut besoin de montrer à quel point ils s'étaient inquiétés, ils devaient l'être d'autant plus que l'attaque des centaures à Halloween avait été rendue publique.

Connor pouvait voir la honte saisir la blonde, et son fils était mal à l'aise. Cependant, Connor voyait bien que son fils était déjà passé à autre chose, Evens non. Il poussa un léger soupir, il n'avait pas voulu se montrer trop dur... Il supposait que la jeune fille qui avait été élevé dans la peur de faire du mal à autrui n'accordait que peu d'importance à sa propre vie. Avait elle jamais été réprimandé comme l'enfant qu'elle était ? Ses parents l'avaient ils donc traités si mal ? Ils se rappelaient de ceux-ci, il n'oublierait pas cet été.

"Ne dit pas de bêtise fille." Grommela de sa voix bourru Connor. "Aiden est assez grand pour dire non en plus de ça, ne sous-estime pas ce casse-cou ! Déjà tout petit, ils nous faisaient des frayeurs pas possible." S'exclama le patriarche alors que son fils prenait un air gêné.

Aiden c'était rapproché de la jeune femme et avait posé une main sur son épaule. Pressant doucement celle-ci afin de rassurer Evens, la jeune femme plongea son regard dans le sien. Gwen et Connor regardèrent l'échange silencieux qui semblait avoir lieu entre les deux adolescents. Gwen affichait un grand sourire.

"Connor à raison Evens, Aiden n'a besoin de personne pour tomber dans les ennuis. Je m'avancerais même à dire qu'il les attire." Se moqua gentiment la mère de famille. Aiden lui tira puérilement la langue. Ce qui fit rire de bon cœur les deux adultes et le jeune homme. La tension semblait soudain être redescendue.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Jeu Jan 21 2016, 22:05
Je regardais intensément Aiden dans les yeux, comme si tous les mois qu'on avait vécu revenaient à mes souvenirs. Ça avait été intense, difficile, douloureux, mais on s'en était sortie. Blessés, mais plus forts que jamais. Et on avait appris de notre magie. De notre lien. Et on était ensemble, enfin. Comme si ça faisait des milliers d'années que j'attendais ça.

Sans arrêter de dévorer ses pupilles incandescentes je souriais quand Connor m'appela "fille". C'était étrange, c'était sincère et ça me faisait du bien. C'était de bons parents. Aiden avait eu de bons parents. Et il était une belle personne. J'avais beaucoup de chance, Trop peut-être. Mais j'allais savourer chaque instants du reste de ma vie avec cette belle personne.

Je clignais des paupières et lâchais enfin son regard pour le reporter sur Gwendolyne et Connor. Effectivement Aiden n'avait pas besoin de moi pour l'influencer. A vrai dire, Aiden n'était pas quelqu'un d'influençable, et il ne faisait rien qu'il ne voulait pas faire, c'était aussi ça que j'aimais chez lui. Alors que j'étais quelqu'un qui fuyait le conflit, quitte à faire des choses contre mon grès, Aiden lui était quelqu'un d'intègre avec lui même. Confiant dans ses choix et sans nul doute un bon Serdaigle. Il l'avait prouvé de nombreuses fois entre cet été et les vacances de Noël.

Je rigolais à la remarque de Gwen comme tout le monde. Il n'était pas le seul à être un aimant à problème. Ça c'était sûr ! Le repas finissait sur une note joyeuse, détendue. Le sermon était passé, l'amour des Trask était toujours le plus fort.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mar Jan 26 2016, 21:46
Gwendolyne observait avec attention les deux adolescents, quelque chose avait changé elle était sûr. Elle connaissait son fils par cœur, et il était particulièrement tactile avec la blonde. Et surtout elle pouvait voir les regards que les deux jeunes gens s'échangeaient, leur complicité, le regard pétillant de son fils... étaient autant d'indices sur leur nouvelle relation.

***
Ils avaient mangé par la suite, dans une joyeuse ambiance. Les deux adolescents racontant un peu leurs aventures, en évitant de donner tous les détails. Ce que ses parents ignoraient ne pouvait pas leur faire de mal, pas vrai ? L'ambiance était beaucoup plus détendue qu'à leur arrivée. Les parents d'Aiden avaient dit ce qu'ils avaient sur le cœur, l'affaire était donc réglée. Aiden avait un grand sourire, il n'hésitait pas intégrer Evens dans la conversation et celle-ci plus à l'aise désormais n'hésitait plus à prendre la parole. Aiden attrapa la main d'Evens sous la table pour lui presser les doigts doucement. C'était juste pour la prévenir silencieusement, qu'il allait lancer LA conversation.

"Maman, Papa, je suis en couple avec Evens maintenant." Annonça de but en blanc Aiden, avec le tact d'un troll. Il y eut un léger silence, un poil surpris avant que Gwen se mette à rire.

Son fils détestait tellement tourner autour du pot qu'il avait toujours eut l'art d'annoncer les choses telles qu'elles étaient que ça plaise ou non. Connor avait un doux sourire, tandis que Gwen semblait exulter.

"Et bien voilà une nouvelle inattendue, n'est ce pas chéri ?" Ironisa la mère de famille avec un sourire mutin.

"Incroyablement imprévisible." Rajouta Connor avant de se mettre à rire devant le regard exaspéré de leur fils. Aiden s'était douté au vu de la conversation avec sa mère cet été, qu'elle avait vu les choses arriver avant lui... Mais les taquiner de la sorte ? Ça se payerait !

"Riez, parents indignes !" S'indigna faussement Aiden, une lueur clairement amusé dans le regard. Les trois compères se regardèrent avec sérieux trois secondes avant d'être secoué d'un fou rire mémorable.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mer Jan 27 2016, 21:03
Par un étrange phénomène, plus on redoute un événement, plus le temps qui nous en sépare prend un malin plaisir à passer le plus rapidement possible, alors qu'on donnerait n'importe quoi pour qu'il ralentisse. Et c'était vrai. Quand Aiden pressa ses doigts contre les miens, je savais que c'était le moment que je redoutais le plus de la soirée.

L'angoisse monta en moi comme un boulet qui sortait d'un canon. Je ne sais pas vraiment de quoi j'avais peur ? De déplaire tout d'un coup ? De décevoir les Trask ? Que les Trask soient déçu d'Aiden ? Parce que je n'étais pas assez bien pour leur fils ? Parce que j'étais un vampire, et qu'il était un demi-loup ? Que Connor était un loup, et que les vampires et les loups c'était génétiquement incompatible pour tout un tas de raison.

Je savais, j'en avais la certitude, je ne pouvais l'expliquer. Mais je savais qu'Aiden et moi c'était pour la vie, et que même Gwen et Connor n'y pouvaient rien. Ni même la vie, ni même la science, la mort, ni même ce qui était bon ou mauvais. Pas même la magie.

L'humour que firent les parents de l'homme de ma vie me fit l'effet d'un antidote. Ils le savaient déjà, ils s'en doutaient déjà. L'angoisse s'envola. Même si une gène persistait. Ils ne pouvaient pas se douter à quel point j'étais dépendante d'eux, de leur avis, de lui, de nous.

J'entrelaçais mes doigts avec ceux d'Aiden. Il pouvait sentir mon soulagement et j'éclatais de rire avec eux. Mais j'avais besoin de savoir.

"Ça ne vous dérange pas ? Je veux dire...je suis une vampire et...j'aime votre fils. Je marquais une pause et continua le plus sérieusement du monde. Comme pour affirmer ce qu'il venait de dire. "Vraiment beaucoup, et pour toujours."

Je n'avais pas peur d'être ridicule, parce que ce que je disais, je le pensais vraiment. J'étais aussi sûre pour Aiden. Je me doutais qu'ils pouvaient peut-être en rire, parce qu'Aiden et moi étions encore très jeunes, sans métier, sans maison, sans argent, sans rien du tout. On était après tout que deux ado, des gosses encore imprudents à leurs yeux. Le "toujours" devait sonner puéril, mais j'y croyais et ça me suffisait.

"Comment vous avez su ? Tous les deux ? Comment vous avez su que c'était pour toujours ?"

Je regardais Gwen et Connor, et je sentais mes pupilles briller. Il était évident que mon regard c'était enflammé de reflet d'or. L'évocation de l'amour que j'avais pour Aiden faisait vibrer toutes mes facettes, vampire y compris.

Spoiler:
 




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mer Fév 03 2016, 20:33
Aiden accepta l'étreinte des doigts de sa petite amie avec un sourire tendre. Il avait senti son stress redescendre en flèche à la réaction de ses parents. Gwen regarda intensément la blonde avant de lui faire un sourire indulgent. La mère de famille c'était bien rendu compte de la profondeur de leurs sentiments, à tous les deux. Elle ne doutait pas de cette éternité de cette finalité irrévocable dans leurs sentiments. Elle l'avait pressentit avant son fils après tout. Elle décida donc de rassurer l'adolescente.

"La seule chose qui compte se sont vos sentiments, ce que vous êtes, ce qui est censé être n'a pas d'importance." Assura Gwen, son époux prit la main dans la sienne. Il prit la parole à son tour.

"Non, et ça ne devrait déranger personne. L'affection que vous vous portez est visible et ne peut être feinte. Quiconque ne le verrait pas serait soit stupide, soit aveugle. Il y aura toujours des gens pour croire savoir mieux que vous, mais vous valez mieux que ça. Tous les deux." Insista Connor de sa voix grave.

Gwen sourit en entendant la question de la jeune femme.

"Oh et bien je suppose que ça a été assez rapide. Nous nous sommes mariés trois mois après notre rencontre officielle. C'était une évidence pour l'un comme pour l'autre." Elle rit un peu.

"J'étais amoureux de Gwen bien avant que je n'ose lui parler." Ajouta Connor avec un léger sourire amusé. Il avait tendance à effrayer les gens avec sa stature imposante. Et une femme du gabarit de Gwendolyne aurait pu se sentir menacé, il l'avait donc regardé de loin pendant des mois avant d'oser lui parler.

Les deux adultes échangèrent un regard complice.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Jeu Fév 04 2016, 01:22
Le repas se terminait tranquillement. Gwen et Connor avaient bien voulu répondre à mes questions les plus farfelus les unes comme les autres sur l'amour qu'ils se portaient et l'amour en général. Je m'étonnais moi même de cette facilité que j'avais à parler de ça avec eux. Moi qui n'avait été qu'une coquille vide de sentiment avant ma rencontre avec Aiden, j'étais fascinée par ceux là maintenant. Et l'amour était encore ce que je préférais. Ça faisait partie prenante aussi du contrôle que j'avais sur mon vampire.

Je pense que j'amusais Aiden à poser autant de questionnement. Je lui lançais des petits regards pour le défier de se moquer de moi. Lui, il avait ses parents tout le temps, je pouvais bien les accaparer un peu non ? Pour lui c'était tellement plus simple. Il m'aimait et ne se posait pas de questions. C'était comme ça, c'était un fait et personne y pouvait rien. Mais moi j'apprenais encore, je découvrais encore l'immensité de ce sentiment que je lui portais et j'étais dépassée par moment.

J'étais dépassé car il ne s'agissait pas seulement d'amour, mais aussi de magie qu'on partageait. Mais malgré les milliers de réponses que m'apportaient ses parents, rien ne définissait notre lien. C'était encore autre chose.

"Attendez je vous aide Gwen..."

J'avais saisi à mon tour la vaisselle pour la mettre dans l'évier où une éponge ensorcelée lavait déjà les couverts et les verres. La table débarrassée et la vaisselle faite et rangée, nous avions pris congés. J'avais remercié chaleureusement les Trask pour leur hospitalité, leur ouverture d'esprit et ce bon repas.

Aiden m'avait proposé d'aller dehors se balader dans la neige. Même pas peur, lui n'avait jamais froid de toute façon. Mais la neige était quelque chose que je voyais rarement, déjà parce que je restais souvent enfermer chez moi pendant les vacances d'hivers chez mes parents et aussi parce que j'avais déjà suffisamment froid comme ça. Mais là c'était différent. La présence d'Aiden suffisait à me réchauffer, même pour une balade dans la neige. Me couvrant bien on sortit tous les deux.

"Te moques pas. Tu as des parents fabuleux. C'est encore nouveau pour moi tout ça. Et tout ça c'est de ta faute, tu n'avais cas pas être si beau et si intéressant. T'es un peu énervant tu sais ? A être aussi...merveilleux !"

Je rigolais à plein poumon. Mon rire faisait de la buée en sortant de ma bouche. La chaumière était magnifique par un temps pareil. Et j'aimais le bruit que faisait la neige en craquant sous nos pas. Je levais ma tête. L'air était devenu plus froid, j'avais présentit la neige arriver. En relevant la tête, un flocon tomba sur mon nez. Il fondit aussitôt. Fais étrange, mais pas tant que cela, vu qu'Aiden me tenait la main et mon corps était tiédi par ce contact. L'instant était magique, la neige tombait sur nous, à gros flocons.

On se défia du regard et comme d'un même instinct, on partit en flèche courir dans la forêt qui ornée le tour de sa maison. Les arbres croulaient sous le poids de la neige. Notre course était folle, la neige tombait épaisse et j'aimais ça. Je rigolais comme une gamine, j'étais libre et heureuse. Je sentais à présent la morsure du froid sur ma peau, mais j'en avais rien à faire, ce moment était surréaliste et intense. Je m'enfonçais dans la neige vierge, nous nous perdions de vu quelques secondes, quelques minutes et on se retrouvait à chaque fois, essoufflés mais heureux.

A un moment je percutais Aiden sur le côté pour le faire chuter avec moi dans la neige. Je me retrouvais sur lui - à califourchon - en une fraction de seconde, ça avait été trop facile, il s'était laissé faire. Le poids de son corps avec le mien faisait fondre la neige et je restais là une seconde, à le fixer amusée. Un creux se forma dans mon ventre, je le regardais différemment tout d'un coup. Je le regardais avec envie. Je savais là, maintenant, qu'il m'appartenait.

Je l'embrassais passionnément et les sentiments se bousculaient dans ma tête, il y avait quelque chose de très bestial qui m'envahissait. Le désir. Je m'arrêtais d'un coup. Comme si quelque chose n'allait pas. Comme si j'étais gênée. Je roulais sur le côté et me laisser tomber à coté de lui. Mon cœur fut transit de froid et mes vêtements pourtant chaud était trempes à présent. Il s'était arrêté de neiger. On resta là, un moment à contempler le ciel.


La lune - pas encore entièrement ronde - était dégagée. La vision était paisible et le silence du bois nous offrait un moment unique, sacré.

"Je t'aime Aiden"

Ma main chercha la sienne, bouillante comparée à la mienne. J'avais lâché ça dans un murmure qu'il était le seul à entendre. Je gravais ce moment dans mon esprit. M'amusant à me dire qu'il pourrait balayer tous les Détraqueurs du coin.

"Ça fait du bien de se retrouver là, sans devoir se battre, pleurer, souffrir, prendre une flèche ou briser une vitre. On en a bavé tous les deux depuis l'été. Là c'est juste parfait, c'est tout ce dont je pouvais rêver, en fait non, c'est tout ce dont j'ai rêvé. Je devrais peut-être en parler au prochain cours de divination tu crois ?"

J'éclatais de rire. Un rire clair, un rire heureux. Après quelques minutes on décida de rentrer. Il se faisait vraiment tard, et on était vraiment trop mouillé.

En rentrant, on ôta nos chaussures et nos blousons qu'on plaça devant le foyer de la cheminée. On resta un petit instant devant le feu pour réchauffer mes mains. Aiden me frictionnait le dos machinalement. Il fallait se déshabiller, je me congelais sur place. Aiden me proposa une douche. C'était pas une mauvaise idée. On grimpa à l'étage à pas de loup pour ne pas réveiller les parents.

Arrivé dans sa chambre, dont il n'avait pas fermé la porte, Aiden tomba en dix secondes ses vêtements, gardant sur lui le minimum syndical, bien qu'avant tout cela ne me déranger pas, ce soir, ça prenait une dimension différente, parce que je le regardais différemment. Parce qu'avant, quand il faisait ça, j'étais son amie et que je pensais comme une amie, je parlais comme une amie, je réfléchissais comme une amie, je le regardais comme une amie. Mais on était plus que des amis maintenant.

Il me surpris à le regarder. Je rougissais, mais le froid avait déjà fait son travail et camouflait ma gêne. Je poussais la porte de ma chambre pour aller dans la salle de bain et passais sous la douche, me délectant de la chaleur de l'eau sur ma peau gelé. C'était déjà ça de pris. Après quelques minutes sous l'eau sans bouger, assise dans la baignoire, je fermais le robinet. Même si ma peau fumée, j'avais toujours l'impression d'être gelée jusqu'à l'os. Et je savais qui pouvais me réchauffer jusque là.

Je tendis l'oreille, l'eau avait arrêté de couler chez lui aussi. Je pris le temps de me sécher et d'enfiler un vêtement de nuit. "Je peux ?" Avais-je simplement dit avant d'entrer dans sa chambre, dont la porte était resté entrouverte. Bien sûr que je pouvais, sinon il l'aurait fermé. Il trafiquait dans ses affaires et je refermais doucement la porte derrière nous. Il avait enfilé un bas de pyjama, me laissant à admirer à loisir son torse nu. Il avait beau être un ado, il n'en avait pas tellement le corps. Il avait renforcé son physique, sa musculature depuis nos péripéties de cet été, depuis notre rencontre même. Sa poussée de croissance allait de pair avec son côté sauvage, le loup en lui aussi grandissait, et ça se voyait physiquement.

Je m'approchais de lui, regardant de plus près toutes les cicatrices qui parcouraient son corps. Moi je n'en avais qu'une seule qui n'avait pas bien cicatrisé, celle de la flèche d'Henry. Mais lui...il en avait de toutes les tailles et de toutes les formes. Étrangement, celle que je préférais, s'il fallait que j'en préfère une, c'était celle qu'il avait au dessus de l’œil, ça lui donnait un air de bad boy qui me plaisait. C'était surtout celle que tout le monde pouvait voir, car j'osais espérer être la seule à pouvoir voir celles que j'admirais sur lui maintenant. Les gens à l'école se posaient des questions, ça me faisait sourire d'alimenter un certain mystère.

J'avançais un doigt sur la longueur d'une cicatrice le long de son dos alors qu'il rangeait un papier. Il s'arrêta et me regarda. J'enlevais ma main l'air de rien et faisant mine de regarder ailleurs. Je me dirigeais vers son lit et je roulais dedans, tirant les draps sur moi. Je pris soin de tirer le plus de couverture vers moi. Après tout, c'était un chauffage sur patte il n'en avait pas besoin. Je continuais de l'observer s'agitait dans la chambre. Et le même sentiment que j'avais perçu en forêt s'imposa de nouveau à moi. Je remontais la couverture au dessus de ma tête pour me forcer à ne plus le regarder.

C'était quoi ça encore ? C'était presque humiliant de subir ces attaques de sentiment. Je connaissais pas tout ça, pourquoi ça me bouffer l'esprit ? Pourquoi fallait-il que je le regarde comme ça. Qu'est-ce qui avait changé ? C'était plus fort que moi, ce creux dans le ventre quand je le regardais, cette boule dans ma gorge. Ce désir, cette frustration. Je sentais le matelas s'écraser à côté de moi. Bordel, il était monté dans le lit. Très vite je sentis sa jambe brûlante contre la mienne. Un coup d'électricité me parcouru tout le corps.

Il me demandait si je me cachais. Et en fait il n'avait pas tord. Je voulais fuir. Je trouvais la situation trop gênante et en même temps je n'avais pas envie de quitter son lit. Je tentais de découvrir juste mes yeux. Je tombais alors sur son regard ambre mi perplexe, mi amusé.
Merde il était trop beau.

Je me mordis la lèvre, mon ventre n'était qu'un trou béant. Je soupirais lentement, comme pour essayer de contenir une émotion. Le résultat était que j'avais envie de lui, de ses lèvres, de sa peau sur la mienne. C'était encore plus fort que l'envie de boire du sang, c'était épouvantable. J'avais l'impression qu'il n'était qu'une proie dont il fallait que je me délecte. Je sortis mes bras des draps et l'attrapais par le cou pour l'attirer contre moi. Je dévorais ses lèvres avec passion. J'avais même plus envie de faire semblant de retenir quelque chose.





CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Dim Fév 07 2016, 19:12
Aiden regardait avec amusement la jeune femme poser de nombreuses questions à ses parents. Ses parents se prêtant au jeu, répondant sincèrement. La suite de repas avait été agréable et bon enfant. Ses parents étaient vraiment des gens merveilleux. Il proposa ensuite à Evens de sortir prendre un peu l'air. Ils s'habillèrent un peu avant de sortir sous la neige. Le temps était froid mais Aiden aimait la neige, il avait toujours aimé ça.

"Bien sûr que je suis merveilleux, mais pas autant que toi." Fredonna Aiden avec un grand sourire tandis que la jeune femme rigolait.

Ils s'amusèrent un moment à se courir après, il y avait une nouvelle dynamique entre eux. Le jeune homme pouvait le sentir, ils se touchaient plus, ils étaient plus proche l'un de l'autre qu'il ne l'avait jamais été. Ils jouaient au jeu du chat et de la souris, enfin c'est ce que pensait Aiden. Il s'était laissé attrapé, et il pouvait sentir que quelque chose avait définitivement changé entre eux. Le désir. Malgré les effort d'Evens pour lui cacher il le sentait, ils étaient liés. Il se demandait si elle arrivait à percevoir le sien, où si elle l'ignorait inconsciemment. Il n'avait jamais été du genre à enfouir ou cacher ses émotions préférant les vivres pleinement. Il avait répondu à son baiser avec fougue, mais la jeune femme y avait mit fin.

"Moi aussi, Eve." Il savait que même ci il ne disait pas les mots, elle comprenait. Après tout c'était tellement évident. Il l'écouta avec un sourire, oui c'était reposant de ne pas avoir à se battre pour une fois.

"Je suis sûr que ton prof de divination serait ravi." Il éclata de rire à son tour. Ils rentrèrent peu après, le froid les rattrapant.

***

Après une bonne douche, Evens le rejoignit dans sa chambre. Il avait laissé la porte ouverte sciemment. Il l'invita d'un sourire quand elle lui demanda la permission. Il pouvait voir son regard sur lui, elle ne se rendait pas compte qu'il en profitait pour l'observer lui aussi. Elle était belle pensa t'il, vraiment très belle. Il se détourna cependant, préférant s'occuper les mains deux minutes en rangeant ses affaires. Il avait un peu peur de la brusquer, si l'un des deux devait faire le premier pas se serait elle. Il ne voulait certainement pas la brusquer, et si ça venait d'elle, elle serait moins craintive. Moins débordée par ses propres émotions. Il frissonna quand elle le toucha, il lui lança un regard interrogateur. Elle se détourna cependant l'air de rien, un drôle de sourire parcouru le visage du jeune homme. Il la regarda se coucher dans le lit en tirant la couverture sur elle comme pour se cacher.

Il avait envie de la toucher plus intimement, mais il ne le ferait pas. Elle semblait bien trop perdu à cause de ses propres envies. Et puis, il mentirait si il affirmait savoir quoi faire exactement. Il n'avait jamais eut personne d'autre dans sa vie avant elle, aucune petite-amie. Il était loin d'être aussi confiant qu'il pouvait le montrer parfois. La plupart des ses actions avec elle étaient instinctives, il ne réfléchissante pas en avance.

"Laissez moi donc un peu de place Mademoiselle Grin." Se moqua gentiment Aiden avant de s'installer dans le lit avec elle. Il devait avouer que lui aussi ressentait la tension entre eux deux. Elle était presque palpable.

"Tu te caches ?" S'amusa le jeune homme en se penchant vers la jeune femme, amusé malgré lui. Il se retrouva à être emprisonné par une poigne impressionnante tandis que la blonde l'embrassait, semblant avoir abandonner toute retenue. Il posa ses mains sur les hanches de la jeune femme, répondant avec autant d’empressement qu'elle. Il avait du mal à seulement réfléchir. Il l'attira contre lui avec force, leurs corps n'étant séparé que par peu de tissu. Les mains du jeune homme se baladèrent doucement sur le corps de la jeune femme, pour ne pas briser le moment sans doute. Il se retrouva rapidement au dessus d'elle, bien trop excité. Il détacha ses lèvres de la blonde, il ancra son regard ambre au sien.

"Si on continue dans cette voie, je ne suis pas sûr de pouvoir m'arrêter..." Lui souffla le jeune homme avec sincérité. La question sous-jacente était plutôt évidente. Elle pouvait certainement sentir son excitation, son désir presque violent pour elle. "C'est le moment où jamais, si tu veux qu'on arrête." Ajouta avec un poil d'humour le jeune homme, qui essayait de se calmer pour ne pas perdre le contrôle. Son sang semblait en ébullition et tout son instinct le poussait à enfin consommer le lien qu'il l'unissait à la jeune femme.





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Lun Fév 08 2016, 09:00
Je suis entré, et je t'ai vue.
Et j'ai été saisi aussitôt par l'envie furieuse, mortelle, de chasser, de détruire tous ceux, derrière moi, derrière la porte, dans la Sphère, sur la glace, devant leurs écrans du monde entier, attendaient de savoir et de voir. Et qui allaient TE voir, comme je te voyais.
Et pourtant je voulais aussi qu'ils te voient. Je voulais que le monde entier sût combien tu étais merveilleusement, incroyablement, inimaginablement belle.
Te montrer à l'univers, le temps d'un éclair puis m'enfermer avec avec toi, seul, et te regardais pendant l'éternité.
- René Barjavel, La Nuit des Temps -


Parce qu'on ne sait jamais !:
 




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mer Fév 10 2016, 11:59
Aiden avait été soufflé par la vague de luxure, d'amour et de magie. Il pouvait dire sans mauvais jeu de mot que ça avait été magique. Il était épuisé, et il pouvait voir dans le désordre des ses draps qu'Evens était dans un état similaire. Il laissa son regard vagabonder sur le corps de sa belle. Et bien ça avait été un peu sauvage aussi, ils étaient après tout mi-créature, mi-sorcier. Ils avaient eut besoin de se marquer l'un l'autre. La chambre était saturée en magie, elle semblait retomber sur eux maintenant. Il accepta sans mal le poids d'Evens sur lui, il passa un bras autour d'elle pour la garder fermement contre lui. Le sommeil vint les faucher rapidement.

***

Évidement le lendemain matin avait été gênant. Gwen était rentrée en fanfare dans la chambre de son fils et avait donc vu les deux jeunes gens nus dans le même lit. Et en faisant état du dit lit elle avait remarqué qu'ils n'avaient pas simplement joué à la bataille explosive. Elle pouvait encore sentir les relents de magie et de sexe dans l'air. Et elle aurait préféré ne pas s'imaginer son fils en train de faire ce genre de chose. C'était son bébé après tout. Elle était ressortit de la pièce en leur ordonnant de s'habiller. Il avait été décidé plus tard que les parents d'Aiden ne les empêcheraient pas de dormir dans la même chambre. Mais les deux parents s'assurèrent quand même, qu'ils se protégeaient pour ne pas qu'Evens tombe enceinte. Non pas que Gwen ne voulait pas être grand-mère mais il était encore un peu tôt. Le moment avait été gênant autant pour Evens que pour Aiden. Bien qu'il fallait avouer que le jeune homme était passé outre son moment de honte rapidement.

La maison Trask avait connu peu après une guerre des farces entre les adultes et les adolescents. Tout avait été prétexte à se faire des blagues, à se piéger au détour d'un couloir ou à l'heure du repas. C'est ainsi qu'Evens et Aiden se retrouvèrent à manger de la terre au repas du midi deux jours avant noël. Ils étaient tous attablés dans une joyeuse ambiance, bien qu'un peu suspicieuse.

Le jeune homme et sa douce avait commencé à manger, mais dés la première bouché le magnifique poulet avait eux un goût de terre des plus horrible. En regardant son assiette le garçon pu constater que c'était bien de la terre et non un appétissant poulet. Il plissa les yeux alors qu'il recrachait la terre pour ensuite se rincer la bouche avec de l'eau suivi par une Evens hilare et dégoûtée. La terre s'était quand même moyen comme repas.

"Vengeance ?" Questionna Aiden doucement pour ne pas être entendue de ses parents. Les deux amoureux se regardèrent avec un sourire complice, avant de s'attaquer aux parents d'Aiden.

***

Quelques jours plus tard, les deux jeunes gens s'amusaient dans le jardin quand un troll débarqua sur le terrain des Trask. Aiden regarda la bestiole de bien deux mètres de hauteur et presque autant de largeur avec un poil de stupéfaction. En principe les trolls ne s'approchaient pas vraiment d'ici à cause des odeurs de loup, mais celui-ci devait être soit vraiment plus stupide que la moyenne, soit vraiment belliqueux. Ou juste avoir envie de poser son cake. Aiden fit une moue passablement dégoûtée, sérieusement il pouvait pas faire ça ailleurs ? C'était dégouttant !

Soudain Shadow, le chien de la maison arriva en aboyant sur la grosse bête. Le troll le regarda un peu stupidement avant de prendre son gourdin et d'essayer d’assommer le pauvre chien.

"Hey mais ça va pas ! Laisse Shadow tranquille, tête d'enclume !" S'approcha en criant Aiden, le troll était à quelques mètres de la maison seulement. Quand le troll se redressa à moitié tout en pivotant, en étant encore en train de déféquer... un envolé de bouse atterrit sur la façade de maison d'Aiden.

"Bordel mais c'est dégeux !" Grimaça le garçon. "Evy, que dirais tu de tester nos magies contre ce fichu troll ? Salir les murs comme ça, c'est vraiment mais vraiment pas acceptable." Un sourire amusé barrait le visage du jeune homme. Et une lueur malicieuse dansait au fond de ses yeux ambre.


hrpg : je te laisse raconter notre vengeance sur les parents d'Aiden mdr

gages pour Evens dans un rp :
*"Étaler de la bouse de troll sur les murs de la demeure familial d'Aiden" Fait
*"manger de la terre au petit déjeuner" Fait
*"Raser le crâne d'Aiden" En cours





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mar Fév 16 2016, 22:07
Comme toujours quand j'étais avec lui, et particulièrement cette nuit là, j'avais dormi sans aucun mal, sans aucun cauchemars. Le sort qu'on avait lancé pour que les parents d'Aiden ne nous entendent pas, marchait dans les deux sens, c'est pourquoi je dormais encore quand Gwen entra dans la chambre. On a rien entendu venir. J'avais eu à peine le temps de tirer un lambeau de drap sur moi.

Voilà génial, ma... ma belle mère venait de me voir à poil. C'était terrible, j'étais pétrifiée de honte. Je crois ne jamais avoir ressenti ça de toute de toute ma vie. Ce sentiment humain était horrible, désagréable. J'avais l'impression que je ne pourrais jamais m'en remettre. C'était humiliant. Heureusement Connor n'était pas intervenu, sinon je pense que cette scène serait devenu mon propre Epouvantard.

Mais le pire arriva ensuite, quand on parla contraception. Merlin, j'aurais aimé qu'on use du sort de ratatinage sur moi. Alors qu'ils nous faisaient la leçon - gentiment - bien que de manière très gênante, je me surpris à imaginer nos enfants avec Aiden. C'était un moyen pour mon cerveau de se sortir de cette situation désagréable.

Je ne voulais pas encore d'enfant, ça on était bien d'accord. Mais j'en voudrais un jour ou l'autre. Seraient-ils vampire ? Loup garou ? Les deux ? C'était possible ça ? Un hybride nouvelle génération ? Bref. Le point positif de tout ça, c'était que les parents savaient maintenant, et malgré ça on avait quand même le droit de dormir ensemble tant qu'on se protéger. Évidemment personne n'avait omis d'objections. J'étais soulagée, je ne me voyais pas passer une seule nuit sans Aiden. Cela faisait des mois que je faisais des cauchemars dans le dortoir des Serpentard (quand je dormais) et que mes nuits étaient bien trop froides. J'avais BESOIN de lui.

Ce qu'il y avait de bien avec Connor et Gwen, c'était qu'ils passaient vite à autre chose, sans revenir sur ce qu'ils avaient dit. Et pour détendre tout ce qui venait de se passer une sorte de guerre inter-génération se déclara. Les gosses contre les parents. On se débrouillait plutôt bien avec Aiden jusqu'à présent. Juste avant de...manger de la terre pour le déjeuner ! BOUAH quelle immondice.

"Vengeance ?"

"Et comment !"

Il y avait de ça pratique et c'était notre avantage dans cette guerre sauvage : notre lien. Ça rendait dingue les parents d'Aiden, parce qu'on pouvait se "parler" sans qu'ils nous entendent. On se parlait par images.

Je visualisais donc deux pichets d'eau derrière les Trask, prêt à être mis au frais pour le lendemain, ainsi que des œufs dans leur boite. Aiden avait compris le reste, il s'occupa des œufs et moi de l'eau. En même temps, à l'aide d'un sort informulé on fit léviter les carafes et les œufs, une fois au dessus des parents, tout en les fixant dans les yeux - ces derniers étaient pensifs et suspicieux - on lâcha les récipients et tout s’étala sur leur tête.

J'éclatais de rire. Cette famille était dingue, je m'amusais trop avec eux. Je n'avais jamais été aussi détendu de toute ma vie. Je me sentais vraiment à ma place ici.

***


Les jours d'après étaient reposants. On avait le temps de faire plein de chose et de se connaître encore mieux. Entre balade en forêt, chasse, tour au Chemin de Traverse, fête chez des amis, anniversaire surprise. Comme si on manquait d'aventure, un troll s'invita dans le jardin des Trask, pendant qu'on faisait un remake de Quidditch sur sol.

"Erk !" Le troll venait de bouser dans l'herbe. L'odeur était insoutenable. Il essaya de s'en prendre à Shadow. avec son gourdin. Ah non ! Ça, ça n'allait pas être possible !

"Hey mais ça va pas ! Laisse Shadow tranquille, tête d'enclume !"

Ça avait perturbé la bestiole en pleine affaire et il étala son excrément sur les murs de la maison. Oh merde - oui c'était le cas de le dire - ça allait être l'enfer cette histoire ! C'est pas comme si on avait pas le nez fin, Aiden, Connor et moi.

"Bordel mais c'est dégeux !" Je confirmais avec un hoquet de dégoût, la main devant la bouche, prête à vomir à la moindre brise qui viendrait dans mes narines.

"Evy, que dirais tu de tester nos magies contre ce fichu troll ? Salir les murs comme ça, c'est vraiment mais vraiment pas acceptable."

Mon visage s'illumina. C'était une mission pour nous. Ça faisait quelques jours qu'on avait pas usé de notre lien en dehors de la chambre d'Aiden...hum hum. Je fis craquer mes doigts, histoire de donner le ton à ce gros plein de parasites.

Aussitôt le regard d'Aiden plus sombre, le mien capta cette énergie sauvage et se calqua dessus. Notre lien était de plus en plus rapide à se déclencher. Il ne suffisait plus que de ressentir l'émotion de l'autre. On pouvait l'activer sur commande, sur besoins.

"Il faut le ratatiner ? Mais sans potion ?! Il doit faire combien ? Prêt de 3 mètres ? Tu crois qu'on va y arriver ?"

Pas plus le temps de réfléchir, le troll nous chargea et on se baissa simultanément pour éviter le gourdin. On roula chacun d'un côté dans la neige. On fit le tour de la bête, le temps qu'elle comprenne on fonça dessus, Aiden me fit la courte échelle en resserrant ses mains entre elles pour que je grimpe sur le troll. Il profita pour lui piquer le gourdin et me le lancer alors que j'étais sur ses épaules.

Je n'eus pas trop de mal à l’assommer, j'étais beaucoup plus forte quand on actionnait notre lien. Le troll se vautra au sol. J'avais eu le temps de tout juste sauter dans les bras d'Aiden qui me réceptionna divinement bien. Et hop un petit baiser pour la route.

Pas de magie en dehors de Poudlard, cependant on avait bien fini par capter avec Aiden, que notre lien n'était pas capté par les lois magiques. Vu le nombre de fois où on avait enfreins le règlement, on avait jamais reçu un seul courrier de l'école. Mais il fallait pour cela faire un sort sur la base de ce lien.

"Bon et maintenant ?"




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Mar Fév 23 2016, 22:20
Aiden échangea un sourire complice avec sa petite-amie. Ils allaient défoncer la gueule de ce fichu troll. Il fit une dernière grimace en avisant la bouse de troll continuant à glisser le long du mur. Il n'eût aucunement le temps de répondre à Evens, que tout s’enchaîna à une vitesse ahurissante.

Ils n'avaient pas vraiment eut le temps de réfléchir, c'est dans une parfaite osmose qu'ils terrassèrent le troll. La bête s'écroula au sol comme une masse après le coup d'Evens. Il était tellement énorme que sa chute avait secoué un peu la maison. Attirant Gwen et Connor dehors. Ils tombèrent sur les des adolescents et un troll adulte assommé dans le jardin.

"Bordel ! Mais que fais un troll ici ?" S'exclama une Gwen choquée.

"Aucune idée maman, d'ailleurs comme on ne peut pas utiliser nos baguettes en dehors de l'école... vous ne pourriez pas essayer de le faire disparaître ? Ou le déplacer ?" Aiden faisait une moue dégoûtée, plutôt agacé d'être limité par son âge.

Connor éclata d'un grand rire à la remarque de son fils.

"Rien de plus simple fils." D'un simple sort de lévitation il déplaça le troll, avant de lui jeter un sort de confusion. Il l'avait éloignée de la maison au delà des barrière de protection. Le troll avait pu passer pour la simple raison qu'il n'avait pas eut de mauvaise attention en passant les barrières. D'un coup de baguette Gwen s'occupa de la bouse de troll sur le mur et au sol. Tout semblait maintenant comme propre.

Après cette mésaventure les deux jeune gens rentrèrent un peu à l'intérieur. Et la vie repris son cours chez les Trask.

Enfin jusqu'à l'incident, comme l'appelait Aiden. Quelques jours après l’attaque du troll Shadow avait choppé des puces, malheureusement il avait fallut qu'Aiden se mette à se gratter comme un malade pour que la famille commence à se poser des questions. Il s'était avéré qu'il avait lui-même attrapé ces petits parasites. Il passait sa journée à se gratter, les cheveux, les poils du dos. Ça devenait proprement insupportable.

Aiden en venait à se frotter contre les mur pour essayer de se gratter. Il avait tellement fait pitié à sa famille et à sa copine, qu'ils avaient prit la décision pour lui. Shadow allait d'ailleurs subir le même sort. Et c'est tristement résigné que l'hybride et le chien attendirent la sentence : être rasé ! Aiden se demandait si il y avait pire que de perdre tous ses cheveux ? Et bien certainement que oui, mais pour l'heure il ne voyait pas vraiment quoi. Il en faisait des caisses certes, mais c'était ses cheveux merde !

Surtout qu'après l'épisode rasage, ils allaient le traiter pour les puces ! Lui ! Il ne savait pas si il devait être mortifié qu'Evens ai suggéré l'idée de le tondre ou effrayé à l'idée d'avoir les mêmes problèmes que son compagnon à quatre pattes ! Misère.

"Sérieusement, à quoi je vais ressembler après ça." Geignit le jeune homme avec une moue triste des plus convaincante. Parce qu’évidement, tandis que sa mère s’occupait de Shadow, Evens c'était dévouée pour s'occuper de son cas. La vie était injuste.






Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Jeu Fév 25 2016, 19:53
J'avais fait de gros effort pour ne pas rire encore et encore de la situation. C'était vraiment un comble, et je compatissais avec lui. Surtout que nous partagions le même lit et que je l'entendais se gratter toute la nuit. Heureusement les puces n'avaient pas l'air de me trouver à leur goût et s'acharnaient seulement sur Aiden. Il fallait agir.

"Sérieusement, à quoi je vais ressembler après ça."

Je regardais Shadow que Gwen avait déjà commencé à tondre. Je me retins de rire, gardant mon sérieux en voyant sa mine confite et son regard accusateur.


"Tu ressembleras à un loup qui a attrapé la gale ?"

J'explosais de rire, n'y tenant plus. La situation était affreuse, mais seulement pour lui. Je m'en fichais bien à quoi il pouvait ressembler. Bien que j'adorais ses cheveux long, notamment quand il était allongé sur moi, et qu'ils caressaient mon visage. Mais ce n'était pas une vie de se gratter autant. Il avait des marques de griffures sur tout le corps, parfois jusqu'à sang. Je me penchais vers lui et je frottais mon nez contre le sien.

"Tu ressembleras à un charmant jeune homme que j'aimerai toujours autant."

Je commençais le travail. Au bout de vingt bonnes minutes, il n'avait plus un seul cheveux sur le crâne. Je regardais mon chef d’œuvre. C'était...étrange. Mais il le fallait. Je m'approchais de ses lèvres pour y déposer les miennes.

"Je suis sûre qu'ils vont vites repousser !"

[HRPG : Tu fais un ellipse ?]




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serdaigle
Points : 162
Féminin
Nombre de messages : 692
Age : 26

Feuille perso
Nom: Aiden Trask
Maison: Serdaigle
Age: 15 ans

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Dim Fév 28 2016, 11:46
Aiden avait grommeler tout le temps de l'opération. Les moqueries de sa compagne le mettant d'une humeur boudeuse. Il n'était pas du genre vaniteux, mais ses cheveux... Il était fier de sa crinière par Merlin ! Ses si beaux cheveux. Cependant, Aiden étant ce qu'il était se fit une raison. Il n'était pas du genre à s'appesantir sur le mauvais côté des choses.

***

La guerre des farces avait battu son plein après cet épisode, et alors qu'Evens c'était moqué gentiment... Ses parents c'étaient fait un malin plaisir de lui rappeler en toute occasion sa boule à zéro et de le comparer à un chien plein de puce. Oh il ne le prenait pas si mal, il se vengeait juste.

Il n'était plus qu'à deux jours du départ pour Poudlard et les blagues s'étaient quelque peu calmées. Enfin, c'était ce qu'il avait cru naïvement. Il aurait sans doute dû se méfier un peu plus du silence de ses parents après la dernière blague. Ce n'était pas comme-ci, ils s'étaient retrouvés métamorphosés en chat pendant plusieurs heures. Oh si, c'était exactement ça en fait. Bref, en cette belle soirée devant la cheminée ils buvaient un bon chocolat chaud. Et tout se passait bien jusqu'à ce le jeune homme sente clairement qu'il y avait quelque chose de bizarre. Le sourire de ses parents semblait trop grand pour être honnête.

Il tourna vers sa petite amie pour lui faire par de ses soupçons mais il éclata de rire en voyant son visage. Sa voix ressemblait plus à un aboiement qu'autre chose et si il avait vu son allure il aurait compris le pourquoi des yeux rieurs d'Evens. Il avait deux oreilles de loup sur le crâne et une queue touffue qui battait joyeusement l'air.

Evens, elle avait des cornes lui sortant du front et des crocs bien trop long même pour un vampire. Sur son visage d'ange cela dénotait fortement. Elle avait aussi des yeux rouge sang. Il approcha sa main pour toucher les cornes de la jeune fille.

"Ça fait plus vrai que nature !" S'exclama Aiden avec amusement.


HRPG : les cornes restent des protubérances sur le visage non ? Mdr





Aiden Trask - Ma pensine - 5ème année - Préfet de Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Serpentard
Points : 4035
Féminin
Nombre de messages : 14517
Age : 29

Feuille perso
Nom: Evens Grin
Maison:
Age: 17

MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask ! Sam Mar 26 2016, 23:40
On avait passé des vacances aussi marrantes que reposantes. Les parents d'Aiden avaient accepté notre couple, même sous leur toit. Notre relation avait pris un nouveau tournant. C'était officiel maintenant. Avoir l'approbation des Trask était important pour moi. Et être si bien accueilli était un soulagement totale. J'étais ressortie plus grande de ce temps chez eux. Ils étaient des personnes formidables, tout comme l'était Aiden.

Les farces n'avaient laissé aucune traces sur nous, le seul vestige qu'on gardé de ce séjour était les cheveux courts d'Aiden. Merlin merci mes cornes et mes yeux rouges, avaient disparu en une nuit. Au matin, alors que nous faisions nos sacs pour retourner à Poudlard, j'étais émue et triste de partir. Les prochaines vacances seraient pour l'été. Et l'été signifiait la fin de l'année, la fin de Poudlard pour moi. Mais je savais à présent ce que je voulais faire plus tard, et c'était un poids en moins.

On salua chaleureusement Gwen et Connor avant de partir. Quand je repensais au stress que j'avais ressentir en allant chez eux, et cette émotion que j'avais à présent pour les quitter. J'étais heureuse d'avoir passé Noël chez eux. La famille avait un sens différent maintenant pour moi. On pouvait être heureux et aimé normalement, comme le faisait dans la plus grande simplicité les Trask.




CHAMPIONNE DE NATATION
Potterlympics


Evens Préfète Serpentard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un noël chez les Trask !
Revenir en haut Aller en bas
 
Un noël chez les Trask !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de Harry Potter World ::  :: Habitations :: La Petite Chaumière-